Finis les fringales

De nombreuses personnes se plaignent de fringales au cours de la journée et plus simplement d’envies de sucreries. 

Dans cette situation, le premier réflexe pour arrêter les fringales et couper les envies de sucre, consiste tout simplement par ne pas commencer à manger du sucre. Donc, il supprimer le sucre, les sucreries et les confitures au petit déjeuner, et préférer le pain complet ou les céréales. Car, le sucre appelle le sucre… plus nous mangeons de sucre et plus nous en avons besoin ! 

En effet, les sucreries induisent des montées de glycémies (sucre dans le sang) qui sont suivies de chutes tout aussi rapides pouvant même produire des hypoglycémies (manque de sucre) qui sont à l’origine de coups de pompe, de fringales et d’envies de sucres…  La prise de nouvelles sucreries améliore la situation… temporairement, avant de produire une nouvelle hypoglycémie… ce qui constitue un cercle vicieux. 

Quelques remèdes naturelsaideront à réguler ces fringales :

Le complexe oligo-élémentaire Zinc-Nickel-Cobalt à raison de 1 ampoule matin et soir avant les repas, régularise le métabolisme du sucre et de l’appétit.

Il est possible d’y adjoindre Hypothalamus 9CH: 3 granules le matin qui intervient aussi sur l’appétit.

Si cette compulsion pour le sucre s’accompagne d’une grande émotivité ou d’anxiété importante voire d’une déprime, il faudra penser à une baisse de la sérotonine (un neurotransmetteur du cerveau). Dans ce cas, il faut prendre  la plante Griffonia (ou le 5HT – 5-Hydroxy-Tryptophane) associée à du magnésium afin de relancer la fabrication de sérotonine.

Enfin, en cas de fringale, il faut toujours rechercher pourquoi (ou comment) on a cette faim. Est-ce une anxiété, une acidité gastrique, une fatigue, une déshydratation, un coup de barre, un creux à l’estomac ? Car selon les cas, un traitement consistera en un pansement gastrique (argile verte), un grand verre d’eau, le traitement d’une angoisse… qui soulagera cette faim sans avoir besoin de manger de sucreries.


Dr Luc Bodin



0 Commentaires/par
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 3 =