Un point sur le chamanisme

Le chamanisme est une pratique qui était autrefois universellement répandue sur l’ensemble de la Terre. La plupart des cavernes préhistoriques que nous visitons aujourd’hui, étaient des lieux initiatiques, c’est-à-dire des lieux de cérémonies où s’effectuaient des séances chamaniques. 

            Le chamanisme est très lié à l’animiste qui reconnait un « esprit » dans chaque élément de la nature… ce qui n’est pas très éloigné du point de vue de la physique quantique moderne qui y voit énergie et information ! 

Le chamane, encore appelé guérisseur ou homme-médecine sert de médiateur entre le monde des hommes et le monde des Esprits. Ce dernier correspond au monde intermédiaire situé entre l’univers que nous connaissons et l’au-delà.  Pour aller là-bas, il se met en transe en utilisant des plantes comme l’ayahuasca, puis il part chercher des réponses aux questions que se posent les humains sur la cause d’un trouble, sur le traitement d’un malade, sur une décision à prendre, sur l’indication d’un lieu de chasse, etc. 

            Pour lui, les maladies proviennent d’origines diverses comme de mauvaises habitudes de vie, la violation d’un tabou responsable d’un conflit entre l’individu et le monde surnaturel, une attaque voire une possession par une entité, un esprit ou une personne décédée qui désire investir le corps de la personne, etc. Le chamane va aussi chercher dans le monde des Esprits les remèdes à prodiguer. Ceux-ci pouvaient consister en de simples conseils de vie sur l’alimentation, le travail, le lieu de vie… voire aussi, sur des décisions à prendre ou des actions à mener (comme donner un présent à une personne offensée, rechercher son pardon, etc.). Mais lorsque c’était nécessaire, il effectuait une cérémonie de nettoyage des entités présentes dans la personne perturbée.   

            Aujourd’hui, cette technique connaît un net regain d’intérêt. Mais précisons qu’il n’est pas obligatoire d’avoir recours à des plantes hallucinogènes pour effectuer un voyage chamanique. Un simple état modifié de conscience suffit. Mais aussi dans le chamanisme d’aujourd’hui, il y a beaucoup de professeurs, mais bien peu de maitres… 

Luc Bodin.



0 Commentaires/par
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − cinq =