Soigner avec ses seules mains

Depuis tout jeune, je rêvais de soulager les personnes tant sur le plan physique que moral. Je me voyais en train de les écouter, de les soigner, de les conseiller… Aussi, le choix de la profession de médecine s’est fait tout seul, alors que mon Père, lui-même médecin, ne me la conseillait pas du tout. 

Mes années à la faculté de médecine me laissent le souvenir d’un travail acharné, où s’enchainaient les cours, les stages à l’hôpital, les gardes et les longues heures d’étude. Mais je ne le regrette pas. Car cette formation aussi imparfaite soit-elle, m’a apporté une foultitude d’informations précieuses sur le fonctionnement du corps et la santé des personnes. 

Cependant à la fin de mes études, ma Mère fit une grave rechute de son cancer du sein. Je vis alors toute la compétente des équipes médicales des hôpitaux mais aussi les lacunes laissées par le système. A la suite de cela, je me suis mis à étudier toutes les médecines naturelles que je trouvais sur mon chemin pour essayer de combler ces vides et ainsi compléter la médecine conventionnelle.

J’ai commencé par étudier l’acupuncture, l’homéopathie et la sophrologie qui m’ont passionné et qui m’ont accompagné pendant mes vingt cinq années de médecine de ville. Et tous les ans, j’allais visiter des chercheurs de renom comme le Pr Laborit, le Pr Benveniste, le Pr Beljanski… et aussi j’étudiais de nouvelles thérapies comme l’ostéopathie, l’oligothérapie, la phytothérapie, la nutrition, la micro-nutrition, la micro-immunothérapie, la myothérapie, la PNL, le symbolisme des maladies, les états proches de la mort, les groupes de prières… puis ce fut l’EFT, le TAT, Ho’oponopono, AORA… jusqu’aux guérisseurs, marabouts, magnétiseurs, barreurs de feu, qui au fil du temps devinrent des amis. 

J’ai également eu l’occasion de voyager pendant un an et demi à travers le monde en tant que routard à la fin de mon doctorat, puis vers le Tibet, la Chine, le Mexique, l’Afrique du nord, les Philippines, où j’ai découvert des guérisseurs hors du commun. 

C’est ainsi que je fus initié à des techniques énergétiques ancestrales et pourtant au combien efficaces. Mais étant par nature empirique, je ne me suis pas permis de les pratiquer sur mes patients. Jusqu’au jour où je me suis passionné sur la physique quantique. J’avais une formation scientifique, ce qui me permit de mieux appréhender ces découvertes bien que les formules mathématiques employées dépassaient de très loin mes compétences. Cependant, les éléments mis en évidence par cette physique des temps modernes expliquaient parfaitement les techniques de soins utilisées par nos ancêtres. Par exemple, l’être humain comme toute la matière qui nous entoure, n’étant qu’une fantastique concentration d’énergie, il est donc énergétique avant même d’être biologique ou chimique. Ce simple fait explique pourquoi et comment des soins énergétiques peuvent intervenir sur le physique et le psychisme des personnes.

A la suite de cela, je me suis autorisé à pratiquer des techniques de soins énergétiques sur mes patients. Mais j’ai vite trouvé ces outils lourds, compliqués et sans ordre logique. Aussi me suis-je attelé à organiser les soins avec des techniques que j’ai épurées au fil du temps. Je me suis même aperçu  que cette épuration les rendait encore plus rapides et efficaces…  Cela continue toujours aujourd’hui. Car l’attention, l’intention et la concentration sur le soin prodigué suffisent souvent à l’obtention du résultat. 

Ce n’est qu’il y a quelques mois lors d’une interview, que je me suis aperçu qu’un de mes rêves d’enfant était de soigner les personnes à l’aide de mes seules mains, sans appareil, ni remède. Ce rêve a semble-t-il fut mon fil d’Ariane (inconscient) pendant toutes ces années de recherches à travers le monde. 

Livre : « Manuel de soins énergétiques – soigner sans appareil et sans médicament » aux éditions Trédaniel. 



0 Commentaires/par
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =